N'ayez pas peur d'échouer

Audace

Osez, ajustez vos projets pour réussir

16 avril 2019

Osez, ajustez vos projets pour réussir

« Tout le monde savait que c’était impossible à faire. Puis un jour quelqu’un est arrivé qui ne le savait pas, et il l’a fait. » Winston Churchill

Je vis, comme vous, dans un système où la créativité nous a été retirée dès le plus jeune âge. Combien de personne, autour de vous, savent dessiner ? Peu, non ?
À quel âge avons-nous mis nos crayons de couleur de côté ? À quel âge nous a-t-on demandé de laisser de côté notre âme d’enfant ? Ou notre âme d’artiste ? 
Dans le fin fond de notre réalité d’adulte auto-centré sur « les raisonnements intellectuels, logique à vouloir tout expliquer et rationaliser » nous avons perdu un bout de notre âme. Notre pouvoir d’imaginer et créer à l’infini dans un monde de tous les possibles. 

Je vais vous parler de deux sujets que j’ai déjà abordés dans l’article : je suis créative et je vous emm****.

Blog-soyezaudacieux-créativité-strasbourg-alsace-cindy-683x1024

J’ai augmenté ma créativité avec mon blog. 

On ne va pas se mentir, écrire, gérer ce blog, me permet au quotidien de travailler sur ma créativité que j’ai longtemps oubliée. En effet, il faut chercher à faire vivre et le faire évoluer sous tous ses aspects. Je cherche de nouvelles idées d’articles, je fais des recherches, je me demande « Comment vais-je illustrer cet article ? ». Ou « Quelle image vais-je choisir pour représenter mon article ? ». 

Mais la question qui a été la plus difficile, a été « Quelle thème vais-je choisir pour mon blog ? ». Car je voulais un blog: beau, simple et minimaliste. Je voulais qu’un homme ou une femme puisse s’y identifier. 

Je ne voulais pas un blog à l’image de « mon stéréotype de genre féminin». Ni un blog avec une essence d’entrepreneur rigide. Au final, je pense que je savais plus ce que je ne voulais pas, que ce que je voulais. 

Je pense avoir passé des journées entières à fouiller des sites. Oui, l’interface n’est pas de moi, personne ne développe un site WordPress en CSS. Le premier qui vous dit « Je code des sites WordPress », c’est sur le ring, feinte du droit, crochet du gauche au foie, crochet gauche à la tête et coup droit au visage. Efficacité 100 %.

Ainsi, je sors tous les jours un peu plus de ma zone de confort. J’ai déjà pu apprendre beaucoup de nouvelles choses et ouvrir mon esprit.

soyezaudacieux-blog-alsace-strasbourg-créativité-min-lissen

Juste, pitié le « Et bla-bla-bla, c’est quoi le business modèle ? » On arrête ! Sinon, là, je prends ta tête en crochet droit et la seconde d’après, c’est un bon coup de pied gauche. Efficacité : KO et black out de deux heures.

La photographie

Dans mon précédent article « Etes-vous un imposteur » je vous dis sans aucune langue de bois à quel point la photographie et moi ça a été compliqué.

Je me suis mise à la photographie pour mon prochain projet – mon dieu, on n’est pas sorti de l’auberge… Je vais allumer un cierge tous les jours à Notre-Dame de Strasbourg – donc je me suis dit « Attaque par le plus compliqué, pour te faire la main parce qu’il faut que tu pratiques ». 

Ainsi, j’arrive fièrement avec le petit Panasonic Hybride de ma chère maman. Avec ce petit appareil, j’avais fait trois séances photos, affreuses, c’était du grand n’importe quoi. Une honte. 
C’est comme une histoire d’amour, malgré que tu sentes, qu’il y a un truc qui ne colle pas, tu ne sais pas pourquoi, mais tu continues. Malgré tout, j’avais trouvé l’amour inconditionnel de la photo. 
Vous pouvez avoir n’importe quel appareil photo même un Canon 5D mark3 ou un GH5, si vous êtes une quiche et que vous ne comprenez pas les 3 réglages de bases : l’ouverture, la vitesse et les ISO. Vous ferez comme moi, des photos qui vous feront honte. 

Puis il faut trouver des projets, des modèles, des endroits. Ensuite, à mon sens le plus difficile, c’est de trouver l’émotion que vous voulez donner à travers votre photo. 
Choisir la bonne météo, la bonne heure.

Et pour finir : diriger le modèle, le mettre à l’aise et pouvoir le faire rire. 
En fait, ce n’est pas fini, y a le post traitement ! Lightroom je maîtrise, mais Photoshop… Je n’arrive pas à trouver la dernière touche pour rendre la photo magique. 
Oui, on traite toutes nos photos et là encore, il faut exercer son cerveau à bien traiter: quoi, où, comment et pourquoi ? 

J’ai vite lâché l’Hybride pour un Canon Reflex professionnel. Oui je suis comme ça, je n’investis pas dans le débutant. Je préfère me foutre dans la merde et assumer.

Pourquoi je n’ai pas laissé tomber la photographie ? 

Malgré que je voyais un peu que je faisais des photographies in-regardables, je me suis rappelé la phrase de mon coach en boxe (mon article sur la boxe) « Quand, on part de zéro, on ne peut que progresser ». Donc j’ai fais mes recherches, je suis allée jusqu’à la page 20 de Google. J’aurais pu me dire « Bonjour syndrome de l’imposteur, comment vas-tu aujourd’hui ? » Mais non, j’ai continué et j’ai ajusté. 

Si j’ai un seul conseil à vous donner : toutes les premières fois sont compliquées. Elles sont fatigantes, chiantes et déstabilisantes. Toutes ces premières fois vous demanderons tellement d’énergie, de temps et de remise en question. Peut-être que vous allez avoir envie d’abandonner. Mais sachez, qu’il ne faut pas. 

Nous avons tous été un débutant, dans tout ce que l’on a fait dans notre vie, que ce soit manger, parler, marcher, nager, les études, les métiers, les relations, tout. On débute tous les jours de nouvelles choses. On entreprend des nouveaux objectifs au quotidien. Certains sont plus petits ou d’autres très grands. Peu importe, challengez-vous, trouvez des passions pour donner un sens à votre vie. Alors par contre, la passion Netflix ou du journal de 20 h, ça ne marche pas !

Lancez-vous, puis ajustez ! Ajustez tout le temps !

Laissez-vous être nul, laissez-vous le temps de progresser, de vous interroger, de lire des articles, de regarder des vidéos, etc. Travaillez dur et sans limite pour atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé. 

Quand on me dit « Je ne sais pas si je fais ça… ». Je réponds « Teste et ajuste ! Si tu ne testes pas, tu ne sauras pas ». J’ajuste tout ce que je fais, tout le temps pour progresser.

La clé de la réussite, ce n’est pas d’abandonner, c’est d’ajuster un projet. 

Je ne demande pas de conseil aux photographes.

Je vais vous confier que je ne demande pas de conseil au photographe. Pourquoi ? Hormis la technique, je ne suis pas là pour recréer leurs photos. Sa créativité, sa patte, elle ne m’intéresse pas. Le « Moi, je l’aurais fait comme ça… Bla-bla », non, laisse moi, vas retoucher tes photos s’il te plaît.

Pareil, je ne demande pas d’avis aux gens, leur créativité n’est pas la mienne. Il y a toujours des gens qui donnent leur avis, pas constructif, et dont je me moque totalement, alors que la dernière fois qu’ils ont pris une photo, c’était avec un appareil jetable. Merci, non merci. 

Après j’ai conscience qu’il y a certaines personnes, il faut les condamner à ne plus approcher un appareil photo jusqu’à la fin de leur vie – j’espère ne pas en faire partie – mais c’est comme tout, il faut chercher à progresser. 
Le but, pour moi, c’est que la séance soit meilleure que la précédente, ainsi de suite. Jamais le contraire. Si je n’ai rien appris ou que j’ai régressé, je vais chercher le pourquoi. 

Pour conclure, je dirais simplement, suivez vos passions et votre créativité. Peu importe où cela vous mène, laissez-vous guidez par votre sixième sens. Rappelez-vous que ça sera loin de vos attentes, car le début reste le début. Faites-le pour vous, votre niveau d’expertise augmentera avec le temps. 

Soyez Audacieux, n’ayez pas peur d’être un débutant et augmentez votre créativité. 


Written by:



2 comments
  1. J’ai eu les mêmes freins quand j’ai commencé mon livre 📖. « Qui t’es pour écrire ? Un écrivain ? Certainement pas ... bla bla bla ». Et effectivement je prend mon temps, reviens sur certains passages, et petit à petit, gagné en expérience et en efficacité. L’essentiel est encore ailleurs et c’est, comme tu le soulignes, d’apporter sa patte d’authenticité, cette touche qui est toi.

    • Priscilla

      Je pense que si on écoute les gens, on ne fait rien. On est légitime dès l'instant où nous sommes nés sur cette terre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *