N'ayez pas peur d'échouer

Originalite

Je ne sais pas vous écouter 

30 avril 2019

Je ne sais pas vous écouter 

Hey les Audacieux, 

«Nous consacrons des années à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, il nous faut des années pour apprendre à parler aussi. Mais apprend-on jamais vraiment à écouter ?» Stephen R.Covey

Je finis actuellement le livre de Stephen R.Covey « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent » et l’un des passages m’a remis en question. Comme si c’était un message de la vie glissée entre ces 442 pages. Je me demandais, est-ce que vous savez écouter ? Car, je me rends compte que dans mon cas, je ne sais pas faire.

L’écoute empathique d’après Stephen R. Covey 

Stephen R.Covey nous explique que nous ne savons pas écouter car nous ne cherchons pas à comprendre notre interlocuteur. Il est vrai que je dis souvent cette phrase « Tu m’écoutes juste pour me répondre, tu n’essayes pas de me comprendre » mais parfois je ne suis pas mieux. 

Que cela soit dans toutes les situations : pro, amitiés, amours etc…

Vous comme moi avons un énorme problème, on n’écoute pas vraiment. On écoute d’une oreille, on a hâte de répondre, juste pour répondre pour parler de nous, de nos petites histoires « Et moi bla-bla-bla ». Pardon ? Oh, nous ne sommes pas le centre du monde, si ?

Et lorsqu’une personne nous parle et qu’on « essaye de l’écouter », nous l’écoutons pour répondre avec notre point de vue, avec notre jugement et avec nos projections. « Moi à ta place bla-bla-bla». Vous le dites aussi ? Ah je me sens moins seule ! Ne faites pas non de la tête, je vous ai à l’oeil. 

« Le jugement c’est la vie » … Non, c’est une blague. J’ai l’impression d’être noyée dans le jugement, le mien, le tien, le vôtre. 

On répond tout le temps avec notre expérience, en oubliant totalement que la personne en face de nous, n’est pas nous. Elle n’a pas le même vécu, ni les mêmes envies, ni les mêmes valeurs, ni les mêmes ressentis. Rien en fait. Vous n’êtes pas elle, elle n’est pas vous.

Le pire, on coupe la parole, pour parler de nous-même. Le respect n’est plus là, il est mort et enterré. Je ne veux pas me la jouer trop féministe, mais les femmes sont les plus souvent coupées. Donc première règle, on arrête de couper la parole aux femmes, et même à tout le monde !

Puis certains ont tendance à finir les phrases des gens, pour accélérer la conversation. J’en fais partie, c’est un vrai calvaire. En gros, ça se traduit par « Allez ! De toute façon je me fout de ce que tu me dis, dépêche ! » Je suis désolée si je l’ai déjà fait avec vous. Mea Culpa! 

Blog-entreneur-strasbourg-alsace-écouter-soyezaudacieux

  • Les 5 niveaux d’écoute 

Dans son livre, Covey nous explique qu’il existe 5 niveaux d’écoute :

  1. On ne l’écoute tout simplement pas 
  2. On fait semblant d’écouter 
  3. On a une écoute sélective 
  4. On utilise l’écoute attentive
  5. On utilise l’écoute empathique 

Nous avons tous vécu ces 4 premiers points, mais nous nous sommes rarement penchés sur le cinquième point. Pourquoi ? Notre égo ? L’égocentrisme peut-être ? Ce besoin de ramener tout à nous ? Ou peut-être que personne ne nous apprit l’écoute empathique. 

Un des exemples les plus banale, commun et flagrant de « ce que tu me dis, je m’en tape le coquillage » c’est le « ça va ? ». C’est une question qui m’énerve car combien de personnes, lancent un « Salut, ça va ? » sans même attendre la réponse. 

Donc aujourd’hui, pitié ne lancez plus un « ça va ? » sans intérêt, sans écouter la réponse ! On arrête, ce n’est plus possible ! Ce n’est pas la politesse. 

  • Utiliser l’écoute empathique 

La meilleure écoute pour réussir vos relations, vos conversations et améliorer votre ouverture aux autres est l’écoute empathique. Pas sympathique mais emphatique. 

La vraie empathie qui s’exerce avec nos oreilles, nos yeux et notre cœur. L’empathie avec nos sens et nos sentiments. On écoute pour comprendre, on se met à la place de notre interlocuteur car je vous explique, ses réponses ne sont pas dans votre tête.  

Vous n’avez jamais écouté de la sorte ? C’est normal, je le répète : personne ne nous explique comment on doit écouter. Alors que l’écoute est la clé de tout. L’écoute emphatique nous permet de résoudre des problèmes ou comprendre des situations rapidement, pas de notre point de vue mais essayant de se mettre au-dessus de l’épaule le notre interlocuteur afin de regarder la situation avec son point de vue.

Il arrive qu’on écoute mal notre interlocuteur et ça part souvent dans un quiproquo. Ou même qu’on l’écoute si mal, avec notre propre vision erronée, que l’on perd des amis et qu’on se fasse des ennemis. Voir même que l’on passe à coté d’opportunité car nous pensons qu’à nous même. 

2. L’écoute d’après Dale Carnegie 

Aaaah Dale Carnegie, l’homme de ma vie, l’auteur de « Comment se faire des amis » nous dit dans son livre : « Intéressez-vous réellement aux autres. Soyez à l’écoute ; encouragez les autres à parler d’eux. » 

Si vous vous intéressez réellement aux autres, croyez-moi, vous serez beaucoup plus sympathique et vous vous ferez beaucoup plus de contacts en quelques mois, qu’en toute une vie. Cela vous permettra d’avoir un très bon réseau donc entreprendre des projets afin d’atteindre vos objectifs. 

D’après Carnegie 90% des gens l’ignorent, c’en est presque inacceptable ! 

  • Menez la conversation

Une petite astuce de « management » (clin d’œil) sachez que pour mener une conversation, il ne faut pas parler de soi. Non ! Pour mener une conversation il faut poser les questions. 

Même quand vous souhaitez qu’une personne se remette en question, il faut poser les bonnes questions et ne pas aller aux conflits et ni dans la lutte pour imposer votre point de vue. De plus, vous comprendrez mieux votre interlocuteur et peut-être que vous changerez vos certitudes. 

Attention à ne pas infantiliser votre interlocuteur… Vous devez le mettre en confiance donc ne posez pas des questions jugeantes ou rabaissantes.

  • Parlez peu

Ensuite, les gens aiment être écoutés, non pas par narcissisme mais parce qu’ils vous font confiance ou parce qu’ils veulent partager quelque chose avec vous. Ecouter les autres, c’est nécessaire pour les connaître, les apprécier, les aimer et tisser des liens. 

Vous ne savez pas ce que cette personne pourra vous apporter dans le futur : du réseau, des contacts, un cerveau collectif, de l’aide, des clients etc. ?

Vous ne me croirez pas, mais une personne qui parle peu et qui écoute passionnément est le meilleur des causeurs. Car elle saura mettre en confiance son interlocuteur et comme elle ne se mettra pas en avant, l’interlocuteur se sentira plus à l’aise. Il s’ouvrira encore plus. L’interlocuteur se sentira écouté à sa juste valeur, et sera heureux d’avoir échangé avec vous. 

Ce n’est pas la quantité de vos mots qui vous ferons apprécier mais la qualité de vos questions et de votre écoute.

  • Les tchatcheurs 

Je connais trop de personnes qui ont ce besoin maladif de se faire entendre lors des soirées, je pense notamment à mes soirées entrepreneurs. Nous connaissons tous des personnes, qui parlent fort, qui font des blagues potaches pour avoir toute l’attention sur eux. Autant ils m’exaspèrent, autant j’ai compris comment ils marchaient. J’ai compris que c’était un manque de confiance, un besoin d’attention ou de reconnaissance. Ce n’est pas grave car ils font avec ce qu’ils ont. 

Si vous avez besoin de prendre de la place pour montrer aux gens que vous êtes là, bien présent, je vous rassure on vous voit. 

Essayez d’aborder les choses autrement, ce n’est pas de la timidité d’écouter les gens et de s’intéresser véritablement à eux. Ce sera bénéfique pour votre image et ça changera les vibrations que vous renvoyez aux autres. 

Soyez Audacieux, écouter les autres sincèrement. 


Written by:



5 comments
  1. C’est vrai ... nous ne sommes pas parfaits sur ce point. Je m’efforce de m’améliorer chaque jour un peu (et oui parfois je me plante ☺️). J’apprends. Attention toutefois à éviter de tomber dans l’autoflagellation qui à force peut entraîner vers l’autre extrême 👉🏻 « Je ne suis pas intéressant donc autant que je la ferme » et qui fait en sorte d’aussi se centrer trop sur soi.

    • Priscilla

      L'écoute emphatique n'est vraiment une compétence que nous apprenons à l'école et rarement par l'éducation donc oui on la pratique comme on peut, si on la connait, et on fait de notre mieux! C'est le plus important !! Puis tu as le droit de penser à toi et avoir de l'égo. Sinon tu ne serais pas un humain ;)

  2. Olivier STEMPERT

    Je fais partie des personnes préférant laissant la personne s'exprimer, on en apprend beaucoup sur autrui et sur soi-même, ça nous permet de nous construire naturellement sur le court et le long terme. C'est un travail très intéressant et qui peut demander du temps et être périlleux. Mais quand on est à son aise et quand on pense pouvoir mener sereinement une conversation il ne faut pas hésiter. J'apprécie tes articles et tes mots choisis. :)

    • Priscilla

      C'est même une de règles fondamentale du livre "Comment se faire des amis" de Dale Carnegie.

      • Olivier STEMPERT

        Oh je ne connais pas, il parle de quoi ? Ca parle de la façon de s'intégrer dans la société et avec les autres? Merci de cet auteur que je ne connaissais pas, je vais voir si le livre est disponible sur une plateforme ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *