Pour ce nouvel épisode “Hors-série”, j’ai eu le plaisir d’inviter Pierre. Il est “éleveur de marques” , il coache avec enthousiasme des entrepreneurs et des artistes. Il s’est spécialisé dans les stratégies innovantes et les contenus créatifs. Il est aussi l’auteur du livre ” remarquable”.

Quand on se lance dans un business, side project, side business ou un projet audacieux, on cherche à se démarquer, à sortir du lot par notre positionnement, branding, histoire, etc. et croyez-moi, c’est là où cela se complique plus.

Je m’y confronte tous les jours avec mon podcast, car des podcasts sur l’entrepreneuriat, il y en a la pelle. Quand j’y pense, ça me donne mal à la tête. J’en avais d’ailleurs parlé dans mon épisode avec Danilo.

Aujourd’hui, j’aimerais passer mon podcast à un autre niveau. En 2022, j’aimerais trouver un business model. Pour tous les curieux, je n’en ai pas, mon podcast est un projet de coeur.

N’ayant pas toutes les clés pour passer au-dessus, je n’arrivais pas à relier les points pour lui donner une marque forte, qu’on n’oublierait pas.

Dans cet épisode, vous pourrez écouter Pierre me coacher. J’y parle sans langue de bois.

Belle écoute.

 

Son livre, son site et son Linkedin.

Ce podcast a coûté : 6 messages vocal, 2 heures d’interview, 4h de montage, 2 cafés, 1h de graphisme et de rédaction !

 

Ne ratez plus un seul épisode, inscrivez-vous à la newsletter. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

One comment on “Hors-série #5 : Je me suis fais coacher par Pierre Dron.

  1. Olivier Stempert Nov 24, 2021

    C’est peut-être ton podcast le plus réussi, le plus intéressant et le plus abouti.
    Pierre est quelqu’un de bienveillant, d’intelligent, de soucieux. J’apprécie sa définition de ce qu’est d’être un éleveur de marques : s’épanouir, s’approprier des choses, et développer une ou des marques.

    Ce que je retiens, c’est que le créateur et le podcast sont des marques ; ce n’est pas seulement une identité mais ce sont tes idées, ton expérience, tes rencontres et tes interviews…

    Selon moi, Priscilla, ton nom de blog est (le) bon, car il est “audacieux”, tu es audacieuse. Tu es ambitieuse dans tes invités choisis, sur le format et la longueur de tes interventions, sur le fait que tu t’exprimes peu et que tu laisses parler ton interlocuteur, sur le fait aussi que tu arrives à surmonter ton blocage sur ton articulation.

    C’est bien que tu décides de garder le même nom de domaine “soyez audacieux” mais je partage l’avis de Pierre sur le fait que tu puisses inclure “soyons audacieux” comme sous forme d’un slogan.

    Je trouve ça intéressant ce podcast sur le fait que tu reçoives des conseils, que tu te fasses coacher.
    D’une certaine façon, tu coaches les autres quand tu fais un podcast, tu donnes ton avis et des conseils aussi.

    Avec ce podcast, tu apprends aussi que tu dois bien t’entourer et de laisser de côté les personnes toxiques. Ce format de podcast peut t’aider et te permet de plus et davantage t’exprimer.

    Ce qui serait bien selon moi dans ton podcast, c’est d’avoir ton ressenti sur ce que tu penses, sur ta prestation, sur celle du contenu et de tes invités.

    Dans la fin de tes podcasts, ce serait judicieux de demander les “qualités” de tes intervenants en plus de leurs défauts.

    Comme l’a fait remarquer Pierre, c’est important pour toi de définir ta propre réussite : l’argent, le contenu, la portée du public, les avis, les commentaires/retombées.

    Félicitations Priscilla pour ton travail ! Je ne cesserai de le dire mais ton travail est remarquable et utile 🙂 Force à toi !