Pour ce nouvel épisode, j’ai eu le plaisir d’inviter Thibaut . Il est copywriter et il utilise comme canal de communication et d’acquisition, pour les plus connaisseurs, Linkedin.

Et il s’est donné pour objectif de « plier le game ». Pour ceux qui ne le savent pas encore, il y a un énorme potentiel à être sur Linkedin. Je le suis moi-même et je publie très régulièrement. Je publie beaucoup moins que Thibault qui publie parfois 4x par jour.

En 1 an, il a dépassé ses objectifs en devenant une personne qui créée des tendances sur le Linkedin français et qui a été mentionné dans le top 10 des personnes les influentes de la plateforme.

Linkedin doit certainement être mon réseau préféré, il est autant bullshit que bienveillant. Le graal, c’est que nombreuses personnes sont accessibles. Et surtout, il y a encore beaucoup d’opportunités à prendre, contrairement aux autres réseaux sociaux matures et saturés. 

Les barrières à l’entrée sont plus compliquées à franchir mais avec de la régularité, c’est possible.

Dans cet épisode, Linkedin ne sera pas le sujet numéro. Linkedin n’a été que le canal pour que Thibault puisse se faire connaître en tant que Copywriter Freelance et qui lui a permis d’acquérir de nouveaux clients.

Thibault vous donnera de nombreuses de références et des tips pour progresser, ne passez pas à côté de ce nouvel épisode.

Son Linkedin.

 

Ce podcast a coûté : 4 messages, 2 heures d’interview, 2h30 de montage, 2 cafés, 1h de graphisme et de rédaction !

 

Ne ratez plus un seul épisode, inscrivez-vous à la newsletter. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

3 comments on “Épisode #54 : Thibault – À la conquête de Linkedin !

  1. Olivier Stempert Nov 24, 2021

    J’avoue ne pas trop m’intéresser au sujet mais j’ai pris le temps d’écouter l’entièreté du podcast ! J’ai trouvé ceci vraiment formidable.

    Pour ce qui concerne le copywriting, je retiens que c’est un trait naturel d’esprit, cela ne nécessite pas forcément d’avoir d’examen pour être un copywriter. Il faut du concret : montrer ce que tu sais faire et être bon au niveau des chiffres. Il n’y a pas vraiment de méthodes/de moyens de savoir ou de montrer si tu es bon dans le copywriting. Le seul véritable moyen de ce que je retiens est la VENTE.

    Le copywriting ne peut pas sauver une mauvaise stratégie. Sur Linkedin, le copywriting ne peut pas sauver un mauvais contenu non plus. Le nombre d’abonnés ou la bonne présentation de contenus peut être un moyen d’opérer une bonne stratégie.

    Ce que je trouve fascinant, c’est que Thibault n’a pas de formation dans ce domaine et de sort de Sciences Po, c’est un parcours atypique.

    Les meilleurs copywriters sont les rappeurs car le copyright marche avec les “punchlines” et “l’humour”, les gens se rappellent plus de ce genre de “phrases” et ça se pérennise.

    Le copywriting est à mon sens quelque chose fonctionnant avec de la pratique non de la théorie, à travers ses expérimentations, ses inspirations et ses expériences.

    La fin du podcast est intéressante où tu expliques Priscilla que tu aimes faire de la photo, tu avais du mal au début mais plus t’entraînais plus tu progressais. Même si tu n’as pas de diplômes en photographie, rien ne t’empêche d’évoluer, de te développer avec les expériences.

    Je concluerai effectivement mon ressenti sur ce podcast en te disant que tu es une oreille attentive, tu as des idées et tu es très méritante 🙂

  2. A la conquête de Linkedin oui mais à quel prix, tous les posts de thibault quotidien parfois lassent et malheureusement la quantité se fait toujours au détriment de la qualité.

    Quand on engage son image à tel point, je ne suis pas sûr que thibault soit un exemple à montrer dans les écoles de com

    • Priscilla Nov 27, 2021

      Bonjour, je comprends que les nombreux posts de Thibault peuvent vous lasser mais je ne pense pas qu’il fasse du tord à son image, ni à l’image des autres.
      C’est sa stratégie, aujourd’hui elle paye. Elle lui permets de vivre de son copywriting et ses textes sont de bonnes qualités. En créant des posts quotidien, il a pu comprendre l’algorithme et sa cible.
      Au delà de ça, c’est une personne sympathique, intelligente et bienveillante, je pense que vous le savez si vous avez écouté l’épisode. Ce n’est qu’une façon brillante de prospecté.
      À mes yeux, il est un très bon cas à présenté dans les écoles et il y a beaucoup de positif à en tirer.
      Comme on dit “qu’on parle de bien ou de mal de vous ” le principal c’est qu’on parle de vous.
      Tout le monde, ne l’aime pas, comme Grégoire Gambatto il y a quelques temps.
      Un noyau dur suffit pour vivre, à l’image des 20/80.