Pour ce nouvel épisode, j’ai eu le plaisir d’inviter Robert Walter.

Son CV est très long, il est l’image de tout ce qu’il a entreprit depuis de nombreuses années, tel qu’être concepteur du magazine “Tomiscope” ou d’avoir été l’acolyte de Tomi Ungerer. 

Il y a des rencontres qui marquent et peuvent changer une vie. C’est exactement ce que Robert a vécu il y a 40 ans, lorsqu’il a rencontré Tomi Ungerer.

 

🎧 Durant 50 min, écoutez Robert  nous parler de son amour pour l’Alsace et de l’histoire de Tomi Ungerer.

💥 De sa passion pour l’art et des nombreux artistes régionaux

💥Qu’il ne faut pas minimiser la force d’un réseau,

💥 Quelle a été sa stratégie pour avoir le plus grand carnet d’adresses de la région,

💥 Comment il a aidé Tomi Ungerer à se faire encore plus connaître,

💥 De deux anecdotes marrantes.

Belle écoute,

 

Son Linkedin. 

 

Ce podcast a coûté : 2 calls, 1 heure 30 d’interview, 2h de montage, 1 café, 1h de graphisme et de rédaction !

 

Ne ratez plus un seul épisode, inscrivez-vous à la newsletter. 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

One comment on “Épisode #51 : Robert Walter – l’acolyte du célèbre Tomi Ungerer.

  1. Olivier Stempert Oct 29, 2021

    Merveilleux podcast!! J’ai adoré du début à la fin ! Tu as fait un excellent choix d’intervenant Priscilla!

    A travers l’histoire de Robert et de son parcours, il mérite beaucoup de belles choses, pour la belle personne qu’il est, pour les causes pour lesquelles il s’est battu, pour tous les événements auquel il a participé et pour tous les contacts qu’il a.
    C’est une personne riche, de bon vivant et très attentionnée.

    J’apprécie qu’il ait défendu à travers ses causes dans l’Europe et plus particulièrement en Allemagne le patrimoine alsacien via des centaines d’artistes locaux, des jeunes artistes alsaciens non (re)connus. Si d’ailleurs il faut suivre des noms d’artistes alsaciens, au plaisir de les soutenir 🙂
    Ca doit être une fierté personnelle pour lui, c’est clairement un apport culturel pour l’Alsace, en accord avec le “thème” de tes podcasts, celui qui s’y rapproche très clairement.

    a une vie incroyable qu’elle soit artistique ou personnelle, il respecte les autres, j’apprécie ces anecdotes et son attachement/le récit de son amitié avec Tomi Ungerer.

    Je retiens cette phrase en concluant ce beau podcast : parfois n’est-il pas mieux de faire confiance au hasard ou laisser le dernier faire les choses?