Pour ce nouvel épisode, j’ai eu le plaisir d’inviter Alexandre. Il est le CEO et le co-fondateur de la startup Ranna.

En écoutant cet épisode, vous apprendrez que lancer une marque made in France est encore possible. Il suffit de chercher au bon endroit. 

Et qu’il existe encore de nombreux marchés de niche, oubliés ou délaissés alors qu’il y a un très fort potentiel de réussite à la clé. 

C’est exactement ce qu’il s’est passé avec Ranna. 

Grâce a leur passé de sportifs, ils savaient que les grandes marques de sport n’investissaient pas de leur temps et leur argent dans des chaussettes de performances et antidérapantes pour les footballeurs (et les autres sports). Préférant se concentrer sur le marché du maillot de foot qui est beaucoup plus lucratif. 

Ce qui est à mes yeux complètement fous, car quand on est footballeur de haut niveau, votre gagne-pain c’est avant tout vos pieds.

Sachant qu’un footballeur peut courir jusqu’à 11 km par match, il est primordial d’avoir un équipement adéquat, non ?

C’est comme ça que le projet Ranna est sorti de terre.  

 

🎧 Durant 40 min, écoutez Alexandre nous parler de Ranna et son désire d’entreprendre. 

💥 Alexandre nous explique comment ils ont élaboré leurs chaussettes. 

💥 L’évolution de leur logo, de leur vision, de leur équipe et des nombreux projets à venir. 

💥Et la spécialisation, comme « Le Slip français » est important pour sortir de la masse et de trouver sa cible. 

Belle écoute. 

 

Son Linkedin et leur site Internet. 

 

Ce podcast a coûté : 4 messages, 1 heure 30 d’interview, 3h30 de montage, 3 cafés, 1h de graphisme et de rédaction !

 

Ne ratez plus un seul épisode, inscrivez-vous à la newsletter. 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

One comment on “Episode #49 : Alexandre – Ranna, devenir les leaders dans les chaussettes antidérapantes dans le sport.

  1. Olivier Stempert Oct 19, 2021

    J’ai apprécié découvrir le profil de Alexandre ! Ce fut un podcast fort intéressant où dans une team où vous êtes plusieurs, il est important de prendre conscience des qualités et des compétences de chacun. On ne peut pas être bon partout. Chacun apporte sa pierre à l’édifice.

    J’ai bien aimé aussi quand Alexandre parle de l’importance de la chaussure par rapport à la chaussette antidérapante. Le modèle à choisir est ici très important.
    Il faut prendre en compte la taille du sportif, le sport lequel l’athlète exerce, la surface, les éventuels pathologies du sportif, sa morphologie.

    Alexandre nous parle de la proximité qu’il a eu avec certains athlètes alsaciens, notamment du RC Strasbourg. A noter, le partenariat/sponsoring avec le Toulouse FC et d’autres sportifs.

    J’apprécie quand il évoque aussi le fait que prendre son temps peut être un gain de réussite, de bien-être, d’apaisement.