Pour ce nouvel épisode, j’ai eu le plaisir d’inviter Maxime. Il est l’ancien CEO et le co-fondateur de la startup MonBanquet.

Après 2 saisons et 44 épisodes enregistrés, depuis janvier 2020, il y a un sujet que je n’ai pas encore abordé : La revente de sa startup.

En effet, à l’échelle de Strasbourg, c’est encore très rare. 

Beaucoup de Startuppeurs ne s’imaginent pas revendre leur boîte, car déjà pour en arriver là, il faut avoir traversé de nombreuses vagues de difficultés.

Avoir de la croissance en trouvant le bon product marketfit, et ne pas mourir à chaque étape. Et surtout, intéresser de potentiels acheteurs. 

L’une des plus grandes difficultés. 

Vendre sa startup n’est pas forcément un signe de difficultés financières, bien au contraire, on peut largement dire que MonBanquet est une startup qui a réussi.

Ils ont généré un chiffre d’affaires important grâce à sa localisation et son offre de proposer de la livraison de buffets conçus par des artisans.

Mais vendre ne se fait pas en un claquement de doigts, c’est un accompagnement sur plusieurs mois. 

Mais nous avons aussi abordé d’autres sujets comme :

  • L’histoire de MonBanquet,
  • De sa croissance,
  •  De l’éco système parisien,
  • De la solitude du CEO,
  • Des médias et des levées de fonds,
  • De la culture Startup,
  • D’une anecdote honteuse.

Belle écoute !

Pour cette saison 3, vous écouterez le parcours d’invités venant de toute la France.

Notes et références :

Son Linkedin.

Faire connaître le podcast :

Si le podcast vous plaît et s’il vous a inspiré le meilleur moyen de me le dire est de me laisser un commentaire ou de laisser un avis (5 étoiles c’est encore mieux) sur Apple Podcasts.

Vous pouvez aussi le partager autour de vous comme à vos ami.e.s ou à votre famille. Vous devez certainement connaître des gens qui ont besoin d’un shot de motivation.

La Newsletter :

Une Newsletter hebdomadaire dans laquelle je vous partage les derniers épisodes, des tips ou des articles, abonnez-vous gratuitement.

Bon à savoir :

Ce podcast a coûté : 8 messages, 1 heure 30 d’interview, 2h30 de montage, 2 cafés, 1h de graphisme et de rédaction !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *