N'ayez pas peur d'échouer !

Motivation

Comment trouver les meilleures idées pour réussir vos projets ?

12 mai 2020

Comment trouver les meilleures idées pour réussir vos projets ?

Holà les Audacieux,

C’est au fil du temps et des idées accumulées, les bonnes comme les moins bonnes, que j’ai dû faire face à différents syndromes de : « la page blanche », « la perdition », « le désespoir », « l’abandon » ou « l’envie de tout jeter ». 

Nous avons tous été confrontés au manque d’inspiration ! 
Que fait-on dans ce cas  ? La réponse nous la connaissons toutes, à vrai dire, pas grand-chose. On repousse, on regarde les papillons par la fenêtre, les nuages, les gens se baladant sous nos fenêtres. Ou pire, on se perd sur Instagram, on commence à stalker les profils sur Facebook. .

On est triste, on procrastine, car on n’a pas l’illumination tant attendue. Là, on se dit quoi ? « T’es nul.le, tu ne sers à rien… Tu veux monter des projets, mais tu n’as pas d’idée ! Bravo, ça commence bien. » On sort l’arme redoutable : le connard intérieur !

Il y a aussi ce don pour trouver des excuses pathétiques comme « Je suis un adulte, j’ai perdu cette étincelle de créativité. La société, tout ça, tout ça a décapité ce flux de génie et d’insouciance. » 

Bla-bla-bla, des excuses, toujours des excuses, c’est important d’en trouver pour se dédouaner !

Comment fait-on pour acquérir l’inspiration ?

J’ai toujours trouvé mes meilleures idées lorsque j’étais dans un état entre le lâcher-prise, la méditation et l’ennui.

Je ne sais pas si mon explication vous parle. Jusqu’à peu, je n’arrivais pas à mettre un mot dessus !

Puis je me suis formé et là tout s’est éclairé ! Le subconscient ! Ce mot à raisonner en moi ! Un vrai feu d’artifice ! Vous n’en avez peut-être pas conscience là maintenant, mais vous l’avez vécu de nombreuses fois. Vous le vivez même tous les jours, depuis le début de votre vie, sans forcer, sans un entraînement particulier. 

J’en ai parlé avec Ben et Jo lors de notre podcast. On retrouve cet état quand :
⁃ On marche dans la rue, 
⁃ On conduit, 
⁃ On se douche. 

Alors, vous vous rappelez ? Vous voyez de quoi je parle ? 

Nous vivons 95 % de notre temps dans notre subconscient. Au début ça me faisait très peur. J’avais l’impression de ne pas vivre dans le présent. Je me disais « Je vis dans ma tête, c’est ça ? Et mon conscient ? »  
Nous vivons qu’à 5 % dans votre conscient, dans le reptilien et il n’est pas si portant qu’on peut le croire. Il ne génère que 4 idées/secondes. D’un point de vue novice, on peut trouver ça énorme. C’est FAUX. C’est médiocre en comparaison à votre subconscient qui fabrique 4 milliards idées par seconde.

Là nous sommes dans un autre game. C’est uniquement de là où vous viennent les meilleures idées, quand vous vous mettez dans cet état. Lorsque vous déconnectez du mental. 
Il faut lâcher prise et se faire confiance pour y accéder. Un travail de 3 longues et profondes respirations vous permet d’y rentrer si vous ne savez pas le faire automatiquement. 

Vous pouvez aussi poser la question tel que « Montre les opportunités pour… ? » ou « Comment régler ça… ? » Une simple question et vous faites autre chose. Vous pouvez même demander à votre subconscient avant de vous endormir, normalement la réponse sera disponible lorsque vous ouvrirez les yeux. 
On l’oublie tous mais toutes nos ressources et toutes les réponses sont en nous.

Trop peu de gens se font confiance et s’écoutent.

Faites confiance à votre subconscient. Aucune grande idée n’est venue en réfléchissant, certains appellent ça le hasard, mais ce n’est du hasard. Ce sont de véritables connexions neuronales. 

Quelle est la méthode : 
⁃ Posez la bonne question,
⁃ Respirez, 
⁃ Lâchez prise,
⁃ Connectez-vous, 

Et c’est parti !

Attention : Le subconscient est une arme redoutable au-delà de la passion créatrice, c’est un véritable jardin. Vous y plantez vos pensées dans votre esprit et vous récoltez dans votre corps. 

Oui, oui, vous écrivez les mots que vous pensez dans votre subconscient. L’optimise ou le négatif. Les peurs, les limites et les croyances. Vous vous valorisez ou vous vous sabotez. À vous de choisir. 

Soyez Audacieux, connectez-vous au subconscient !


Written by:



2 comments
  1. En effet, un de mes mentors utilise cette image : « À titre de comparaison, le conscient est comme un petit pois alors que le subconscient lui, est comme un immeuble, un gratte-ciel ». Voilà pourquoi, à chaque occasion, je fais en sorte de m’adresser directement au gratte-ciel, en utilisant entre-autre la méthode que tu décris plus celle du non-jugement de l’idée qui en ressort. Un bon moyen d’envoyer un gros TGCM (Ta Gueule C’est Magique 😂) au cerveau reptilien.

  2. Olivier STEMPERT

    Sous la douche, quand je marche, quand je suis dans tes transports, quand je suis dans mon lit allongé ou quand je suis allongé ou assis dans un coin en ne faisant rien de spécial, "perdu dans mes pensées", mais en fait dans mon subconscient et oui il travaille. T'as l'impression de rêver, de faire des rêves qui vont arriver, tu veux changer certaines actions présentes ou passées. J'arrive à trouver des questions à des interrogations que je me suis posées la journée-même, la veille ou encore il y a des semaines... Je trouve de l'inspiration et l'envie de réécrire, d'ajouter des choses et c'est formidable de pouvoir laisser notre esprit nous guider et de nous laisser vibrer et sortir toutes ces choses :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *