N'ayez pas peur d'échouer !

Audace

Blindez-vous face aux idiots.

14 janvier 2020

Blindez-vous face aux idiots.

Holà les Audacieux, 

Cette semaine, parlons du revers de la médaille.

-Priscilla, de quoi tu parles ? 

– Le revers de se lancer dans des projets un peu à l’aveugle, en test, pour le plaisir, pour créer, pour faire quelque chose qui nous fait vibrer ! 

Pourquoi j’en parle ? Car ça me barbe. Qu’est ce qui me barbe ? Les gens qui se sentent obligés de commenter votre travail, mais de manière hyper négative, désobligeante et qui ne vous porte… pas du tout. 

Bien au contraire, c’est comme si leur envie était de détruire gratuitement !

Tais-toi ! Non ?

D’un côté, tu ne veux pas faire de vagues et, de l’autre, tu as juste envie de lui lancer un gros rocher qui l’écrasera. 

Malheureusement, dans mon cas, j’ai du mal à me taire. J’ai vraiment du mal à me dire « Ses paroles ne sont pas évangile. Toutefois, y a peut-être quelques choses à en tirer. » PAS DU TOUT ! 

J’ai juste envie de lui: « Ring à 19h, avec règles et protège dents. J’espère que tu sais courir, car tu vas courircomme un hamster dans sa roue. » 

J’ai été confrontée à la critique, à travers un écran bien sûr et par des blablatages insignifiants de personnes que je ne connais pas plus que ça. 

Alors, je me dis que tous les avis sont bons à prendre pour avancer et s’améliorer. Il faut les entendre, en retirer ce qu’on veut et, pour le reste, les envoyer voler d’un revers de la main. 

On subira tous des critiques. Cependant, la frontière infime avec la jalousie, la mauvaise foi et le ridicule est présente. 

Moi, vous, eux, peu’importe ! On aura toujours cette envie de se lancer dans des projets plus ou moins loufoques. On sera, quasiment à chaque fois, des débutants dans le domaine. On voudra voir nos projets mûrir, prendre de l’ampleur, sans aucune limite ! On créera une belle énergie positive avec des étoiles plein les yeux ! 

On avance dans la création de notre projet, ça stagne, ça ne va pas comme on le veut, ça ne va pas aussi vite qu’on le souhaite.On avance dans cette course de fond incroyable, on se claque la cheville, un mollet, mais c’est pas grave. S’il fallait courir avec une jambe dans le plâtre on le ferait car on veut finir cette course. 

Créer un projet, c’est une course de fond sans aucune limite, sauf les vôtres. On continue cette course car c’est la course qui est l’aventure de notre projet et non la ligne d’arrivée. En vérité, il y a rarement une ligne d’arrivée, sauf si vous vendez votre projet pour reprendre une nouvelle course. 

Il y aura des centaines d’obstacles, des ralentissements, des moments d’épuisement, mais vous serez toujours là à courir à côté de tous les entrepreneur.e.s de la planète quelque soit la taille, les millions de dollars, l’expérience ou l’âge de votre entreprise. 

La course de fond est la même pour tous. Je vous l’accorde, nous n’avons pas tous les mêmes prédispositions comme : l’expérience, l’argent, les contacts ou les formations, mais ce sont des détails.

On a tous un seul point commun : la ténacité ! 

À quel point tu seras tenace face au vent, l’adversité, le rejet et la peur de ne pas réussir ?

 

Tu seras tenace à la hauteur de ta volonté, ta volonté à réussir ce que tu as commencé même si ça prendra du temps, de l’argent et de l’énergie. 

Tu ne seras pas tout le temps au top de ta forme, tu seras souvent fatigué psychologiquement et t’auras pas envie de te lever le matin. Peut-être que, par moments, tu feras nuits blanches par-dessus nuits blanches. Tu te rongeras les ongles jusqu’au sang et tu pleureras un dieu en lequel tu ne crois pas pour te donner les clés pour sortir de ces moments inconfortables. 

Le pire (et je vais te le dire, oui, là, aujourd’hui ! ) c’est cette vague de gens qui seront là pour te casser, te détruire et te faire sentir comme une merde, alors que toi, tu as pris ton courage à deux mains pour commencer un projet dans lequel tu es un véritable débutant. 

Tu croiseras le chemin de ces personnes complètement imbues d’elles-mêmes pour te rappeler que « t’es mauvais ». Bah oui, Sherlock, c’est le début ! T’es con ou tu le fais exprès ? T’as cru que j’allais bâtir un empire et réussir dès les premiers jours ? 

Ne perdons pas espoir devant ce type de personne. Ils sont certainement très frustrés dans leur vie pour vous rabaisser ou dire ouvertement que votre travail n’est pas bon. 

La solution que j’ai trouvée, c’est d’élever encore plus haut mon travail et ma recherche de perfection. J’ai de la gratitude pour leur frustration car, en 2019, cela me donne encore plus envie de m’acharner. Parce que ma vie est acharnement et que le fil conducteur de ma vie est un sport dans lequel chaque coup n’est que remise en question. 

J’esquiverai les propos négatifs et je mettrai un uppercut à ceux qui essayent de me rabaisser. 

Le conseil suivant,c’est de se blinder et de ne pas prendre les choses à coeur. Ahahah ! Allez-y, on rigole ensemble. 

Au début, on est en colère, on est triste et on a envie de pleurer. N’ayez crainte, avec le temps, tout glisse. Il faut faire face aux premières critiques qui n’ont aucun sens. Puis, on ne les entend même plus, on fait une grimace et on tourne les talons. 

Blindez-vous face aux idiots. J’ai peut-être été une personne désobligeante de ce type dans le passé, mais j’ai vite compris que je n’avais pas besoin de rabaisser les autres pour avoir la sensation de briller. Puis, j’ai lu un livre qui se nomme « Comment se faire des amis » par Dale Carnegie, c’est un livre que je vous conseille car il est rempli de bon sens ! 

DONC, s’il y a des personnes qui se lancent, je vous interdis de remettre leur rêve en question ! C’est clair ? Vous avez le droit de voir avec votre prisme et de ne pas y croire. C’est vos peurs et votre avis, mais par pitié, réfléchissez avant de parler ! Vous n‘avez pas la parole divine ! C’est compris par tous ? 

Sachez qu’« Il y a plus de courage que de talent dans la plupart des réussites ».

Soyez audacieux, soyez courageux et taisez-vous !


Written by:



One comment
  1. Olivier STEMPERT

    Encore une fois, je me sens concerné par ton écrit, je me lance dans l'écriture comme tu le sais, j'ai eu des problèmes avec mon écrit autobiographique au début car des personnes étaient sceptiques mais forcément dans le mauvais sens alors que parallèlement j'écrivais des articles sur un blog sportif et des personnes mettaient des avis négatifs pour "m'emmerder" :') Alors oui les critiques servent seulement quand elles sont justifiées et à utilisées à bon escient. Bon courage à toi ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *