N'ayez pas peur d'échouer

Audace

A toi qui écoute trop les autres !

3 mars 2020

A toi qui écoute trop les autres !

Holà les Audacieux !

Voici une phrase qu’un ami m’a dite :

« Jai arrêté mon entreprise car on ma dit quau bout de 5 ans, si une boite ne marchait pas, il fallait arrêter. » 

Mon cerveau a fait un mode « Echec ». 
Quelqu’un t’as dit quoi ? Attends, je résume : donc, quelqu’un t’as dit que si ça ne marchait pas au bout de tel et tel temps de création, tu devais arrêter ? Et tu l’as écouté ? 
En conclusion, c’est lui qui gère ta boite ? Non, je ne sais pas… Sa parole a quand même un gros poids dans la balance. 

Tout d’abord, quelle est ta définition de la réussite ? Quels étaient tes objectifs ?
En effet, si tu voulais en vivre à 100% et que cela n’a pas été le cas, je comprends que tu souhaites mettre la clé sous la porte.

Après, si ça te tenait à cœur, si la lumière est en toi, ainsi que la motivation, tu pouvais reprendre un travail, faire du mi-temps ou plus, pour combler le manque financier et reprendre un nouveau souffle. Il y a de nombreuses possibilités.

Quand on a un statut d’auto-entreprise, c’est très flexible.
Parfois, en effet, on ne peut pas continuer à faire notre entrepreneur butté car la banque, les prêts nous rattrapent. C’est alors compliqué de continuer. Il y a des facteurs externes qui sonnent la sonnette d’alarme. 
Mais, est-ce que les paroles d’un ami, d’une connaissance, d’une personne qui ne sait rien de notre entreprise méritent d’être entendues, écoutées et validées ? 

Statistique random

Est-ce qu’une statistique random disant qu’une « entreprise doit être viable après 3 ans » a une incidence réelle sur tes choix de vie ? 
Et les start-up qui ont 4 ans d’existence et qui n’atteignent pas encore leur seuil de rentabilité, on en parle ? 
Elles continuent, elles récoltent de l’argent et elles avancent en sachant qu’elles peuvent crever demain. 

Toutes les entreprises ont un profil, un business model différent, une expérience, des ambitions, une trésorerie et des enjeux diamétralement opposés. Ce qui les unit toutes, c’est qu’elles veulent se pérenniser dans le temps. 
Je suis seule, mais je veux pérenniser et créer mon chemin. Qui est plus à même que moi pour définir ce qui est le mieux pour moi ? 

Une personne lambda qui me parle avec sa vision des choses et son avis ?
J’ai pas envie de lui donner du crédit, j’ai pas envie qu’elle puisse croire que son avis déterminera mon entreprise. 
Arrêtez de voir à travers le prisme des autres. « Il a dit donc… » MAIS NON ! 

5 ans, c’est rien !

Tu as dû faire beaucoup d’erreurs, tu as eu un certain nombre de croyances limitantes, de doutes ou de remises en question. Tu es peut-être allé au bout de tes limites sans oser sortir de ta zone de confort. As-tu fais tout ton possible ?

Tu as certainement cru que tout aurait dû marcher plus vite sans te demander quelle était ta vitesse à toi. Peut-être que tu as forcé la vie comme un bélier et tu t’es retrouvé avec les deux cornes dans le mur. Mais sache qu’il y a toujours plus de solutions que de problèmes. 

Peut-être qu’en effet, tu voyais « l’échec » te dire bonjour au loin et au fond tu souhaitais aller l’embrasser pour arrêter l’hémorragie. 
Peut-être que tu n’as pas su développer la curiosité ou ton instinct d’entrepreneur. Tu n’as pas su trouver tes marques dans ce monde qui bouscule tous les codes. 
Peut-être te sens-tu comme un imposteur ? Peut-être n’as-tu pas les épaules pour devenir un entrepreneur ? Peut-être préfères-tu être salarié ? Car oui être entrepreneur ce n’est pas donné à tout le monde. Je me remets souvent en question sur ce choix, alors que je suis prête depuis l’âge de 14 ans. 
Il n’y a aucune bonne réponse, car ce sont tes réponses, elles t’appartiennent. 

Peut-être que ton ami a déclenché la fin que tu n’osais pas prendre. Il est possible que tu souhaitais fermer ce livre et le ranger depuis longtemps. Je ne sais pas. On n’est pas tous des têtes brûlées, des gens qui fracassent des murs invisibles à la hache.  

Il est possible que tu n’ai pas eu le courage de dire stop quand il le fallait. Peut-être que tu aurais dû y mettre un terme bien plus tôt ? En vrai, on ne le saura jamais. On vit souvent entre les « et si » en oubliant que toute chose a été faite et choisie au bon moment.

Il vaut mieux essayer que de vivre avec des regrets. Si ça ne marche pas, n’oubliez pas que, malgré tout, vous avez fait de grandes choses. Vous êtes sortis de votre zone de confort, vous avez acquis plein de nouvelles connaissances, vous avez vécu une nouvelle expérience qui devrait être mise en valeur dans votre CV. 

Soyez vous, soyez vrais et n’écoutez que votre voix intérieure. 


Written by:



3 comments
  1. Complètement d’accord 👍🏻 ! Car lorsqu’on remet entre les mains d’autrui les clefs de sa vie, de son entreprise c’est comme si c’était lui qui en payait les factures 🧾.

    • Priscilla

      Je préférais qu'il paye mon loyer.. ça me faciliterais la vie xD

  2. Olivier STEMPERT

    Je pense qu'à p partir du moment où l'on se lance dans un projet, il faut que l'on soit sûr de ces idées et de ce que l'on veut faire, sinon on est maître de rien du tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *