N'ayez pas peur d'échouer !

A propos

Bonjour à tous, je suis Priscilla et je te souhaite la bienvenue sur mon blog. 

Je me suis lancé dans le blogging un peu comme ça, du jour au lendemain. Bien sûr, j’avais une idée précise de ce dont je souhaitais parler: le monde de l’entrepreneuriat. Je suis passionnée par l’entrepreneuriat depuis l’âge de mes 14 ans. C’est exactement à cet âge que j’ai dit à mes parents « Je ne veux pas être salariée et je veux avoir mon entreprise ». 
Je crois qu’ils m’ont juste répondu « D’accord ». 
Quand j’y repense, je me dis que j’ai eu du culot de dire ça alors que je n’avais fait qu’un stage d’une semaine en troisième.
Je me dis que c’était un discours complètement fou, mais 15 ans après je me dis qu’il était vrai et rempli de bon sens. 

J’ai décidé de créer mon blog pendant que je faisais un job que je détestais. Je n’en pouvais plus de me lever sans objectifs hormis faire un truc que je déteste. 
C’est au fil du temps et des mois de blogging que j’ai compris qu’il ne se différenciait pas de la masse.  Après des recherches sur le marketing de storytelling et diverses formations, j’ai compris que je baignais dans l’océan rouge du blogging entrepreneurial francophone. Un océan rouge de sang, où les gens se font la guerre, où de nombreuses batailles ont été perdues. Les gens nagent autour des cadavres et des têtes coupées. J’en faisais aussi partie. Oui, je nageais dans cette putréfaction.  Cela m’a dégoûté. Je ne pouvais plus me voiler la face, je me perdais dans les limbes du blogging classique qui n’aura jamais assez de valeurs et de puissance pour éclairer, accrocher ainsi que faire vibrer un lectorat. 

J’ai retenu une très bonne leçon… Sortez quelque chose d’imparfait vaux mieux que de ne rien sortir. Ajustez au quotidien et cela deviendra parfait. 

Mon axe sera l’audace oui, mais avant tout l’échec. L’échec dans le monde de l’entrepreneuriat, le sport, etc. Je n’en dis pas plus. La suite est sur mon blog ! Lisez, commentez, inscrivez-vous ! 

Mon podcast : Le RDV de Audacieux 

J’ai très vite eu envie de faire des podcasts, je crois que j’ai eu l’idée une semaine après avoir commencé la création de mon blog. 
Pourquoi des podcasts ? Car j’ai essayé de faire des interviews, version écrit, mais il manquait quelque chose.  J’adore les histoires et j’adore en plus les histoires d’entrepreneurs !
J’ai eu cette idée en oubliant les nombreuses critiques que j’ai eues sur ma voix : qu’elle n’était pas assez belle, que je n’articulais pas assez, que j’avalais mes mots, qu’on ne me comprenait pas toujours, je parlais trop vite, trop fort ou pas assez fort. Les personnes qui me l’avaient dit sont des exs copains, des anciens amis et des membres de ma famille. 
Au final, on se pose systématiquement les mêmes questions : « Est-ce qu’on me comprend ? Est-ce que ma parole est légitime ? »

Puis je me suis dit: « Dans la balance: il y a ma voix que je n’aime pas et mon désire de faire ces podcasts, qu’est-ce qu’il y a le plus de poids ? » Vous connaissez la réponse. 
J’ai d’ailleurs fait un épisode « Hors série » pour parler de ma voix et de ce que j’ai mis en place pour ne plus le vivre comme un handicap. 

J’ai su que j’avais raison quand j’ai entendu qu’il fallait transformer nos points négatifs en points positifs. Donc j’ai appris à mieux parler à l’aide d’une professionnelle. 

Certains savent pourquoi j’ai décidé de parler des échecs, parce que j’en ai eu beaucoup, énormément même. Je pense que j’avais envie d’en parler pour me dire: « Ce n’est pas grave enfaîte ! ». D’ailleurs j’ai cru que mes podcasts allaient eux aussi devenir un échec et mourir dans l’oeuf lorsque j’ai appris qu’une autre personne faisait aussi des podcasts sur des entrepreneurs strasbourgeois. J’ai réfléchi et je me suis dit qu’elle n’avait pas non plus la force de m’arrêter. Elle m’a permis de choisir un thème alors qu’avant je n’en avais pas. J’ai de la gratitude pour toi, si jamais tu passes par là, tu te reconnaîtras ! 
Maintenant que je vous ai raconté mon histoire, je vous invite à aller découvrir mes épisodes !  

Soyez audacieux, n’ayez pas peur de l’échec.